Nuisances aériennes

Ozoir-la-Ferrière subit les nuisances aériennes de l’aéroport d’ORLY. Notre commune est sur l’axe d’une piste utilisée pour l’atterrissage. Depuis 2011, Jean-François Oneto avec le concours de l’association AOCNA (Association Ozoirienne Contre les Nuisances Aériennes) se bat pour que ce couloir aérien soit déplacé et que nous ne subissions plus ces nuisances sonores : multiples contacts avec la DGAC, réunions de concertation, études de contournement, interventions et recours au plus haut niveau ministériel semblent enfin vouloir porter leurs fruits.

Depuis fin 2019, des mesures ont été actées :

  • La procédure de descente continue des avions est à 2 000 m au lieu de 1 500 m avec interdiction de la sortie des trains d’atterrissage et de virage au-dessus de la Ville.
  • Une nouvelle étude concernant le contournement d’Ozoir-la-Ferrière est en cours pour identifier les solutions techniques. Ma volonté ainsi que celle de l’AOCNA est de profiter du couloir dans la forêt entre les communes de Roissy-en-Brie et Ozoir-la-Ferrière.
  • Nous adhérerons au réseau Drapo et à Bruitparif (centre d’évaluation technique de l’environnement sonore), pour mettre en évidence les mesures de bruit de survol de notre agglomération afin de disposer de données fiables sur le dépassement des seuils de tolérance.

Les objectifs affirmés de notre équipe et de l’AOCNA pour la réduction des nuisances aériennes sont :

  • La fin du survol d’Ozoir
  • Le contournement de la Ville
  • Les approches en descente continue

Nous continuerons à faire avancer ce dossier avec la plus grande pugnacité dans l’intérêt des Ozoiriens.