Nuisances aériennes

Ozoir-la-Ferrière subit les nuisances aériennes de l’aéroport d’ORLY. Notre commune est sur l’axe d’une piste utilisée pour l’atterrissage. Depuis 2011, Jean-François Oneto avec le concours de l’association AOCNA (Association Ozoirienne Contre les Nuisances Aériennes) se bat pour que ce couloir aérien soit déplacé et que nous ne subissions plus ces nuisances sonores : multiples contacts avec la DGAC, réunions de concertation, études de contournement, interventions et recours au plus haut niveau ministériel semblent enfin vouloir porter leurs fruits.

Depuis fin 2019, des mesures ont été actées :

  • La procédure de descente continue des avions est à 2 000 m au lieu de 1 500 m avec interdiction de la sortie des trains d’atterrissage et de virage au-dessus de la Ville.
  • Une nouvelle étude concernant le contournement d’Ozoir-la-Ferrière est en cours pour identifier les solutions techniques. Ma volonté ainsi que celle de l’AOCNA est de profiter du couloir dans la forêt entre les communes de Roissy-en-Brie et Ozoir-la-Ferrière.
  • Nous adhérerons au réseau Drapo et à Bruitparif (centre d’évaluation technique de l’environnement sonore), pour mettre en évidence les mesures de bruit de survol de notre agglomération afin de disposer de données fiables sur le dépassement des seuils de tolérance.

Les objectifs affirmés de notre équipe et de l’AOCNA pour la réduction des nuisances aériennes sont :

  • La fin du survol d’Ozoir
  • Le contournement de la Ville
  • Les approches en descente continue

Nous continuerons à faire avancer ce dossier avec la plus grande pugnacité dans l’intérêt des Ozoiriens.

Constructions

STOP À LA DÉSINFORMATION !

Nous sommes attaqués sur la question des opérations immobilières réalisées sur Ozoir, il est temps de faire une mise au point. De totales inepties sont répétées sans cesse par nos opposants, celles-ci révèlent leur incompétence sur les questions d’urbanisme. Contrairement à ce qu’ils prétendent, le maire n’est pas tout-puissant. Il ne peut pas refuser un permis de construire si celui-ci est conforme aux règles d’urbanisme.

Toutes les opérations immobilières réalisées sur notre ville sont des opérations de promotion privées entre des particuliers et des promoteurs.

La Mairie n’a aucun droit de s’y opposer lorsque les terrains ne lui appartiennent pas. En 15 ans, les 2 seuls projets sur lesquels la ville était partie prenante sont situés dans la Zone Industrielle, ils répondent à notre obligation légale de construction de logements à vocation sociale.

Les promoteurs font des offres dont les prix d’achat sont de 30 à 40% plus élevés que les prix du marché, c’est la raison pour laquelle les particuliers décident de leur vendre leur bien.

Le Maire ne peut pas s’y opposer sauf en exprimant la volonté de la commune d’user de son droit de préemption qui ne peut être utilisé que si cette acquisition est indispensable pour mener à bien les projets d’aménagement de la Ville, dans ce cas seulement, elle devient prioritaire pour l’acquisition du bien.

Toutes les villes alentours sont dans la même situation, quelles que soient les équipes en place, la pression immobilière est forte et de nombreux projets immobiliers sont réalisés, nous n’échappons malheureusement pas à la règle.

L’opposition ne pourrait pas faire différemment et il est indécent de vous laisser croire le contraire.

Inondations

Entre 2016 et 2018, nous avons subi de graves inondations provoquées par de violentes précipitations (orages et tempêtes). Ces pluies d’une intensité exceptionnelle ont saturé nos réseaux d’assainissements et fait déborder le ru de la Ménagerie. Notre commune a été reconnue à trois reprises en état de catastrophe naturelle comme ce fut le cas dans de nombreuses autres communes sur l’ensemble du territoire national.

Face à votre désarroi, ce dossier a été pour moi la priorité absolue dès l’année 2017. J’ai mobilisé l’ensemble des services municipaux pour vous apporter leur aide et toutes nos équipes se sont engagées, avec une implication totale à vos côtés. Les services techniques ont établi un diagnostic précis en me proposant des solutions à mettre en œuvre et des travaux d’urgence ont été entrepris sur les points les plus sensibles. Nous y avons associé les services de l’État, la préfecture de Seine-et-Marne et l’Office National des Forêts pour les espaces boisés qui ne dépendent pas de la commune.

En septembre2018, une réunion d’information a été organisée pour vous informer et débattre avec vous, des mesures concrètes que nous envisagions.

Nous avons minutieusement analysé tous les aspects du problème avant d’engager un plan d’actions immédiat que nous voulions le plus pertinent et le plus efficace possible. Ces premiers travaux seront terminés comme prévu courant 2020, ils se poursuivront en fonction des prescriptions du Schéma Directeur d’Assainissement (eaux usées, eaux pluviales).

Je m’étais engagé à vous apporter des solutions concrètes sur ce problème et contrairement à ce que peuvent dire nos opposants, les travaux que nous avons réalisés ont montré leur efficacité. Nous avons pu le constater pendant le dernier trimestre 2019 et depuis le début de l’année 2020 avec des pics de pluviométrie très élevés. Onze tempêtes ont traversé notre pays depuis début février, entraînant de fortes pluies et des rafales de vent à plus de 100 km/h.

Malgré ces conditions météorologiques tout à fait exceptionnelles, nous n’avons pas eu à déplorer de nouvelles inondations. La vigilance permanente de nos équipes sur le terrain lors de ces épisodes tempétueux ainsi que le plan d’actions et les travaux réalisés montrent leur efficacité en protégeant vos habitations.

Mes opposants osent tout, ils veulent vous faire croire qu’ils «stopperont définitivement les inondations» mais tout ce qu’ils proposent, nous l’avons déjà réalisé, en allant bien au-delà.

Face aux inévitables conséquences du changement climatique, il est essentiel que nous continuions dans la concertation et la transparence, à imaginer ensemble les mesures qui permettront la sécurisation et la protection de vos habitations ainsi que de notre espace commun. Vous pouvez compter sur moi, je m’y engage et j’y mettrai toute ma volonté et toute mon énergie.